À propos de l'autrice

Identité et dépossession. Ainsi pourrait-on résumer les thèmes clés du travail d'autrice de Chantal Gevrey. Née à Dijon (France) et «rempotée» à Montréal à la fin de ses études universitaires, c’est l’appartenance aux deux cultures, européenne et nord-américaine, qui donne le ton à ses écrits. Explorant avec subtilité la fracture par où filtre la lumière du paradis perdu, Chantal Gevrey laisse le mode satirique côtoyer le mode intimiste, voire nostalgique. 

 

Sa carrière d'autrice prend son essor en l'an 2000, lorsqu'elle devient la lauréate du prix Robert-Cliche du premier roman avec Immobile au centre de la danse, qui sera également finaliste au prix France-Québec — Philippe-Roussillon. Elle a alors 58 ans ; c'est la première fois que sa fiction est présentée au public. Depuis, elle a été finaliste de plusieurs concours littéraires, dont les Prix littéraires Radio-Canada avec sa nouvelle Alcatraz (2007).

Formée en histoire, géographie et pédagogie, son travail de géographe lui a valu une mention aux Prix du ministre de l’Éducation pour le manuel de géographie Un monde en mouvement. Elle a mené une carrière de plus de quarante ans dans l'enseignement jusqu’en 2009, période durant laquelle elle a partagé son temps entre l’écriture, le métier de mère de famille et le travail, privilégiant alors les formes littéraires brèves telles que la nouvelle, le conte et les courtes pièces pour la scène, qui se prêtent mieux que le roman au rythme des vacances scolaires.

Chantal Gevrey est membre de l’Union nationale des écrivains du Québec (UNEQ), de l’organisme régional Culture Montérégie et du conseil d’administration de l’Association des auteurs de la Montérégie (AAM).

*      *      *  


Entrevue à l’émission Paroles d'auteurs (TVR9)
L’infocentre littéraire des écrivains québécois (L’île)

​Article sur Wikipédia